départ Aurore et Christophe deux adhérent de notre association

Préparer un voyage à vélo ou l’art de faire des choix

L’idée d’un voyage à vélo n’est pas difficile. C’est une évidence. Pour moi d’abord, puis pour Christophe très rapidement.

Nous nous emballons d’abord pour un tour de la Méditerranée mais la réalité s’impose vite: les conditions politiques à l’Est ne nous font guère envie, nous décidons que ce serait vers la Turquie que nos roues nous porteraient. Et que pour y aller, nous suivrions la vallée du Pô en Italie, puis la petite côte slovène, les montagnes croates, les villages de Bosnie, les campagnes du Monténégro, les routes albanaises, les oliviers grecs et la Crête longiligne, avant d’atteindre le Sud de la cote turque. Nous remonterions alors vers Istanbul, puis longerions la côte de la Mer Noire jusqu’au Danube avant d’entamer sa remontée et la découverte de 8 autres pays. Il ne nous resterait alors qu’à traverser la Suisse et nous serions de retour à la maison pour la fin août. Avant la rentrée scolaire, la boucle serait bouclée.

Une fois l’itinéraire posé, vient le choix des vélos.
Cadre acier? C’est lourd. Oui mais c’est robuste.
Freins à disques ou à patins? Guidon papillon ou cintre route ?
Après des semaines de recherches, je choisis un Kona et Christophe un Genesis. Finalement, sur les conseils de Cyclable Genève, nous prenons tous les deux le Genesis. Très bon choix. Déjà sept mille kilomètres sur nos compteurs et nous en sommes ravis.

Tous les samedis matins de l’automne, nous sommes à Pignon sur rue pour les cours de mécanique avec Guillaume. Démonter, graisser, dévoiler, comprendre nos montures pour nous sentir capables de limiter les grincements, les frottements, les casses.
Merci Guillaume pour ton expertise, tes conseils avisés et ta bonne humeur !

Passé le temps de l’équipement et nous nous perdons à nouveau dans les méandres d’Internet. Pour la tente, est-ce qu’on privilégie la robustesse, le poids, l’imperméabilité ? Et les duvets, en plumes ou en synthétique ? Le réchaud, simplement à gaz ou multi-combustible ? Une dynamo, une batterie solaire ou une batterie classique ? Cuissards ou pantalons ? Et les chaussettes ? Les doudounes ? Les gants ?…

Départ prévu le 20 février. Et s’il neige ?
Voyager à vélo, l’art de faire des choix. Je vous l’avais dit.